IDBS Blog | 19 août 2019

Ce que l'i3 signifie pour nous - Partie 2

Nous nous sommes entretenus avec J.T. Kaminski, Customer Success Manager chez IDBS, pour savoir ce qu'il en est.3 pour l'IDBS et ce qu'il envisage pour l'avenir de l'événement.

 

Quelle est la chose la plus surprenante que vous ayez vue à l'i3 l'année dernière ?

Je dirais que c'est le nombre d'entreprises et de clients différents représentés cette année qui a suscité des questions et des conversations inattendues. Nous avons eu des conversations avec des gens du secteur pétrolier et gazier qui discutaient avec des sociétés pharmaceutiques : ils ont des défis similaires, mais ils ont des approches différentes pour résoudre les mêmes problèmes.

Il a été intéressant non seulement d'écouter les différents clients lors des présentations, mais aussi d'entendre ce qu'ils avaient à dire lors des réunions en petits groupes. Ainsi, une conversation de cinq minutes autour d'un café le matin se transforme en une session planifiée avec différents clients l'après-midi. Beaucoup de gens sont impatients de rencontrer d'autres personnes, ils pensent à ce qu'ils peuvent faire après l'événement, au nombre d'autres conversations qu'ils peuvent avoir. C'est un thème que j'ai entendu à maintes reprises de la part de différents clients. Quels sont les prochains événements que nous pouvons organiser ensemble, pas seulement IDBS et une autre société, mais quels sont les types de choses que les experts d'IDBS, qui viennent de tous les horizons et de toutes les industries avant de rejoindre IDBS, peuvent dire à nos utilisateurs finaux, et comment pouvons-nous apporter cette "journée dans la vie d'un utilisateur final" à la prochaine génération de changements dans les produits.

 

Quels sont les types de problèmes que nous résolvons à l'i3?

Une grande partie de la conversation porte sur la gestion des données. Il semble que l'on se concentre sur les défis informatiques, mais au cœur de ces défis, il y a les utilisateurs finaux, le type de défis qu'ils rencontrent et la manière dont ils sont reflétés à l'intérieur de l'entreprise.3 événement. Comme toujours, le fait d'attirer davantage d'utilisateurs finaux aux événements à venir serait une excellente chose pour les forums de clients et pour partager les différentes voix d'un client à l'autre.

 

Nous entendons souvent parler de "gestion du changement" à l'i3. Pouvez-vous nous dire comment les clients partagent des informations non seulement sur la technologie, mais aussi sur la culture et l'adoption, afin d'assurer une bonne gestion du changement ? 

Il n'y a pas de bonne réponse - il s'agit de techniques différentes et si un client se passionne pour ce qui a fonctionné pour lui, un autre client fait preuve de la même passion en disant "cela n'a pas fonctionné pour nous". C'est pourquoi il a été très important pour cette communauté d'entendre les uns et les autres, et non pas un vendeur, dire ce qui a fonctionné et ce qui n'a pas fonctionné. En ce qui concerne la gestion du changement, il s'agit de gérer les attentes de l'utilisateur final. Il s'agit de définir ces attentes dès le départ et d'être transparent tout au long du processus, car tous les défis liés à la gestion du changement ou à l'adoption par les utilisateurs ne se posent pas du jour au lendemain.

En fait, un grand nombre des présentations que nous avons vues l'année dernière se sont déroulées sur plusieurs mois, voire plusieurs années. C'est une chose très difficile à gérer pour les professionnels de l'informatique et les responsables de laboratoires : l'adoption par les utilisateurs et la gestion du changement.

 

Quels sont les avantages pour les clients qui choisissent d'y participer ?3?

Le fait qu'ils puissent tous partager leurs histoires et parler de leurs défis ensemble nous aide à comprendre où la voix des clients nous mène et comment nous pouvons les aider à relever leurs défis pour mieux répondre aux produits qui sont sur le marché aujourd'hui.

 

Nous parlons de communauté à i3 - nous essayons de créer une communauté de professionnels de la gestion des données scientifiques. Que pensez-vous que cette communauté puisse offrir aux clients uniques et individuels qui en font partie ?

Je pense que cela permet aux individus de savoir s'ils sont sur la bonne voie. Certaines start-up considéraient ces multinationales qui présentaient leurs défis comme des flocons de neige, en termes de ce qu'elles pensaient être leurs défis - qu'elles étaient une licorne, qu'aucun de ces problèmes n'affectait d'autres organisations.

Mais ils ne sont pas seuls. Et je pense que c'est une très bonne chose de venir à un événement où ils peuvent partager ces expériences et sentir qu'ils font partie d'une communauté et qu'ils voient qu'il y a d'autres personnes qui ont des défis similaires et une façon de les relever.

 

Je suis sûr que les affaires s'accompagnent d'un peu d'amusement. Pouvez-vous nous parler de ce qui se passe une fois les réunions terminées ?

J'ai mentionné plus tôt que les sessions en petits groupes sont presque aussi divertissantes que l'événement lui-même, car on finit par parler à des gens qui ont des idées, et ces idées peuvent être partagées avec des analystes commerciaux de l'IDBS, des experts en stratégie de produits de l'IDBS, des experts en informatique, et d'autres personnes qui ont essayé des choses dans le passé au sein de leur propre entreprise.

Ainsi, lorsque tout le monde est détendu, que l'on écoute un orchestre de jazz au dîner et que l'on a une idée, on est plus libre de l'exprimer dans un environnement ouvert, et les gens écoutent. En fait, c'est l'une des principales choses qui se passe lors de cet événement : les gens écoutent vraiment ce que les autres ont à dire.

 

Quelle est votre partie préférée de l'i3 jusqu'à présent ?

L'espace est parfait pour permettre différents types de conversations et la possibilité d'utiliser différentes méthodes pour partager l'information. Nous avons eu des présentations formelles, des conversations planifiées et d'autres non planifiées. Le fait d'avoir un événement qui offre cette flexibilité, qui s'adresse à la fois à ceux qui ont besoin d'un format structuré et à ceux qui ont besoin d'un format non structuré a été très bénéfique.

Un autre avantage de participer à ces événements est que les gens disent des choses à l'i3 qu'ils ne diraient nulle part ailleurs. Ils partagent des informations, le coût total de la propriété, des choses qui ont été de véritables défis qu'ils ont dû relever et qu'ils ne disent à aucun autre moment, à aucun autre groupe. Cela ne viendra pas d'une session de développement commercial avec un autre client, ils n'en parlent qu'avec d'autres personnes partageant les mêmes idées, et ils sont heureux d'entendre un retour d'information. Ils sont impatients d'entendre les conseils de quelqu'un d'autre qui a une préoccupation ou un défi similaire.

 

Qu'en est-il, selon vous, de l'i3 qui permet aux clients de se sentir suffisamment à l'aise pour partager ces informations et en tirer des enseignements ?

Je pense qu'ils ont participé à des événements similaires avec l'IDBS dans le passé, ils viennent donc avec des attentes, mais à chaque fois qu'ils viennent à ces événements, ils apprennent quelque chose de nouveau, et ils trouvent toujours un contenu convaincant qui les incite à revenir.

Pour en savoir plus sur l'initiative de cette année, cliquez ici.3 l'ordre du jour iciou prendre contact avec notre équipe.

À propos de l'IDBSContactez nous

Plus de nouvelles